819 rue Roy Est, Montréal, QC H2L 1E4; tél.: (514) 598-5533; télécopieur : (514) 598-5283; courriel : coalition@cqct.qc.ca 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 


Mardi le 12 août, 2003
Pour diffusion immédiate

Les groupes de lutte contre le tabac soutiennent les Gouvernements du

Québec et du Canada dans le dossier du Grand Prix

Montréal, le 12 août 2003- La Coalition pour le contrôle du tabac, qui regroupe plus de 700 membres de toutes les régions du Québec, soutient les Gouvernements du Québec et du Canada dans leur position face au Grand Prix de Montréal. Selon monsieur Louis Gauvin, porte-parole de la Coalition, « la décision du Conseil des ministres de ne pas modifier la Loi québécoise sur le tabac, indique bien les changements de perception de la population face à l’industrie du tabac, dont les produits tuent des millions de personnes chaque année dans le monde, soit plus de 12 000 au Québec seulement ».

De plus, le cabinet du gouvernement fédéral vient d’annoncer ce midi qu’il n’est pas question de modifier la loi fédérale, par voix du ministre Denis Coderre à la sortie d’une réunion spéciale du cabinet. Il entend collaborer avec le Gouvernement du Québec pour travailler à ramener le Grand Prix su Canada à Montréal sans commandites de tabac.

Pour les groupes de santé du monde entier qui étaient réunis la semaine dernière à Helsinki en Finlande, il est impératif que prennent fin le plus rapidement possible les dépenses de promotion de l’industrie du tabac. « La commandite du tabac dans la course automobile a pour effet de rendre normale la vente d’un produit qui tue la moitié de ses consommateurs et c’est pourquoi la Convention cadre sur le tabac, adoptée récemment par les 192 pays membres de l’Organisation mondiale de la santé, réclame l’arrêt des commandites de tabac » a indiqué monsieur Gauvin. « Le chantage exercé auprès des gouvernements canadien et québécois s’inscrit dans cette grande bataille mondiale entreprise par l’industrie du tabac pour inciter les états à ne pas ratifier la Convention cadre sur le tabac ».

Selon la Coalition, les positions prises par le Gouvernement du Québec hier et celle du Gouvernement du Canada aujourd’hui, d’envoyer une mission en Europe pour réclamer que le Grand Prix de Montréal soit maintenu sans commandite de tabac, est sans contredit la meilleure voie à suivre. Rappelons que la France, l’Angleterre et l’Allemagne présentent les courses automobiles sans aucune commandite du tabac.

Selon les membres de la Coalition, accorder un nouveau sursis à la commandite de tabac ne servirait qu’à reporter le problème dans le temps. « Il ne faut pas se méprendre, soutient monsieur Gauvin, quant à la durée de cette exemption. Au cours des dernières années, le monde de la F1 a continuellement changé sa position face à la commandite de l’industrie du tabac. S’il y a trois ou quatre ans, celui-ci annonçait la fin des commandites de tabac pour 2005, il y a quelques mois à peine, cette décision ferme n’était devenue qu’une simple recommandation. Il est donc tout à fait envisageable que la F1 ne respecte pas son engagement et que le chantage exercé maintenant se reproduise dans deux ans ».

Les groupes de santé québécois que se joignent aujourd’hui à féliciter les Gouvernements du Québec et du Canada incluent l’Association pulmonaire du Québec, la Société canadienne du Cancer, division du Québec, l’Association régionale du sport étudiant de Québec/Chaudière-Appalaches, l’Association des médecins de langue française du Québec, le Conseil québécois sur le tabac et la santé, l’Association pour les droits des non-fumeurs, et l’Association pour la santé publique du Québec.

-30-

- Louis Gauvin, Coalition québécoise pour le contrôle du tabac : 514-598-5533, pagette : 361-7046
- François Damphousse, Association pour les droits des non-fumeurs : 843-3250, cellulaire : 237-7626