819 rue Roy Est, Montréal, QC H2L 1E4; tél.: (514) 598-5533; télécopieur : (514) 598-5283; courriel : coalition@cqct.qc.ca

 
L’Association pour les droits des non-fumeurs
Non-Smokers’ Rights Association

30, boul. St-Joseph Est, bureau 1018, Montréal, Québec H2T 1G9
Tél. (514) 843-3250 · Téléc. (514) 843-3562 · montreal@nsra-adnf.ca
Web:
www.nsra-adnf.ca
 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE
MERCREDI, LE 16 OCTOBRE 2002

SUJET : LA TENTATIVE DÉSÉSPÉRÉE DE L'INDUSTRIE DU TABAC DE SE REFAIRE UNE IMAGE

Montréal, le 16 octobre 2002—Fidèle à l'exemple donné par d'autres compagnies de tabac, JTI-Macdonald Inc. cherche à se refaire une image de citoyen corporatif responsable en prétendant qu'elle ne fait que lutter pour sa juste part du marché canadien des produits du tabac. Sachant que la communauté de la santé ne cesse de rendre publique des documents internes de l'industrie qui feraient rougir un sociopathe et que Santé Canada a décidé de cibler sa malhonnêteté dans sa plus récente publicité antitabac, l’industrie ressent de plus en plus l'urgence d'agir afin qu'elle puisse renaître de ses cendres.

« L'allocution de Michel Poirier, le directeur de JTI Macdonald, au Cercle Canadien de Montréal se veut la plus récente tentative pour parvenir à cette fin », a expliqué François Damphousse, le directeur du bureau du Québec de l'Association pour les droits des non-fumeurs. « Le désespoir de JTI Macdonald a atteint un tel sommet que monsieur Poirier se risquera même à aborder des questions d'ordre éthique et ce, malgré le lourd passé de sa compagnie. »

« En effet, faut-il encore rappeler que JTI-Macdonald est poursuivie pour 1 milliards de dollars aux États Unis en vertu de la Loi RICO (Racketeer Influenced Corrupt Organizations Act) par le gouvernement fédéral pour sa prétendue orchestration de la contrebande du tabac? » a poursuivi monsieur Damphousse. « C'est la même compagnie qui a menti au sujet des risques associés à l'usage du tabac, de la dépendance causée par la nicotine et de ses pratiques de marketing ciblant les jeunes.»

L'Association pour les droits des non-fumeurs et la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac s'attendent également à ce que monsieur Poirier aborde dans son allocution le sujet de la « dénormalisation » de l'industrie du tabac, une nouvelle stratégie endossée par un nombre croissant d’organismes de santé qui rend les dirigeants des compagnies de tabac extrêmement mal à l'aise. Les groupes de santé prévoient que monsieur Poirier se tiendra aux arguments habituels de sa compagnie, à savoir que la stratégie cherche injustement à dénigrer l’industrie, ou qu’elle constitue, d'une manière ou d'une autre, une attaque contre les fumeurs.

« Rien ne peut être plus loin de la vérité, » a répliqué monsieur Damphousse. « La dénormalisation de l'industrie du tabac est une stratégie de santé publique qui transfère des épaules des victimes du tabagisme la responsabilité des énormes dégâts causés par l'usage des produits du tabac à la véritable source de cette épidémie, c'est-à-dire les fabricants de cigarettes eux-mêmes.

« Avec plus de 80 organisations nationales, provinciales et régionales partout au Canada réclamant des campagnes de dénormalisation de l’industrie du tabac, il n'est pas surprenant que les dirigeants de ces derniers cherchent désespérément à se repositionner auprès du public » conclut Monsieur Damphousse.

Un porte-parole pour les groupes de santé sera disponibles à la fin de la présentation de Monsieur Poirier pour répondre aux questions des médias.

                                                                - 30 -

SOURCE : François Damphousse (514) 843-3250
Cellulaire: (514) 237-7626