Cinq ans après avoir adopté une loi inefficace sur l’aromatisation le gouvernement Harper tente de limiter les dégâts